IMG_1454

Vous êtes nombreux à me poser la question en privé.

Pas évident de répondre, car chaque personne est différente.

Mais voici mon témoignage :

Je vous rappelle pour éviter de chercher dans mon blog, que je suis mariée depuis des années, et que mon mari travaille pour tout le monde. Ce qui m'a permis de faire l'école à la maison de façon sereine, je dois bien l'avouer. J'ai 44 ans, avec 2 enfants de 16 et 13 ans + un chihuahua :)

Depuis mon travail bénévole à la Leche League, j'ai tellement évolué et aimé "réseauter" que j'ai développé des compétences (qu'à l'école on ne developpe absolument pas, soit dit en passant). Donc forcément lorsque j'ai pensé à reprendre le travail (tourisme pour ma part) c'était à la fois rassurant, mais barbant au possible. Ceci dit j'ai repris mon métier depuis 5 ans, en acceptant une demande. Ca me permettait de gérer mes horaires et de faire comme je veux. Je gère une maison en location saisonnière toute l'année. Je vis au rythme des touristes, des samedi bloqués, et de tout ce qui va avec (entretien, ménage, travaux, problèmes, piscine etc...), au final beaucoup de négatifs, maleureusement. Car je croise les touristes et je gère leurs problèmes, ou les problèmes des propriétaires. Mais j'ai rarement un merci. Aucune reconnaissance personnelle, ce qui est démoralisant.

Pourquoi j'ai repris le travail, vous allez me dire ? tout d'abord parce qu'avec LLL, je travaillais ! bénévole soit, mais c'est un vrai travail passionnant. J'aurai été payée comme pour le MLM, jamais je n'aurai arrêté!! jamais. Mais ça demandait beaucoup de temps, et ma famille ne pouvait plus supporter les plaintes des mamans et le temps que ça me prenait. Alors j'ai démissionné. J'ai mis un an à partir. Il a fallu un incendie dans ma maison pour que je décroche définitivement. Ca a été très difficile de me sevrer de mon groupe et de "mes" mamans que j'adorai. Mais voilà LLL est une asso et non une entreprise. Mais je ne les remercierai jamais assez pour m'avoir permis d'être animatrice.

 Alors comme vous l'aurez compris, ce que j'aime avant tout ce sont les relations. Je déteste le virtuel, ou le côté hierarchique. Sans parler que je n'aime pas beaucoup les contraintes.

Donc on fait avec. Ca me rapporte un complément de salaire, mais pas suffisant pour attaquer les études de mes enfants. Et plus mes enfants grandissent, plus j'ai envie de gagner ma vie sans compter sur mon mari.

J'ai développé mon réseau ief dans la région, et je fais donc travailler des gens. J'amène du trafic à Rousset, dans les associations. Et pourtant je paye mes adhésions ! ça c'est un truc qui a tendance à m'énerver, mais bon sans commentaire.

Tout ça pour dire que de retravailler, m'a demandée une grosse reflexion sur ce que je voulais vraiment. Pourquoi avoir développer autant de compétences, pour finir à être toujours dans le tourisme et gagner une misère sans aucune reconnaissance sociale, et surtout sans plaisir.

Je suis une battante, remontée contre beaucoup de choses ( surtout contre un système qui forment des moutons), donc pour aller où? ma question a été pendant un long moment, mais pour quoi faire??? je vais où? Je n'ai plus 16 ans, je veux autre chose que ce que j'ai choisi quand j'avais 16 ans. Je ne veux plus qu'on me demande mes études, car je m'en fou. Je ne suis plus la même (encore que, ça reste discutable). Je veux autre chose. J'ai des objectifs que je n'avais pas à 16 ans.

Et c'est de fil en aiguille, de recherche, d'heures de visionnage vidéo, que j'ai décidé de me lancer dans le MLM qui, je sais, est adapté à mes compétences d'aujourd'hui. Que c'est un milieu qui m'oblige à réfléchir, me remettre en question, et surtout surtout... me fait rencontrer des gens en vrai. J'ai réussi 2 réseaux et je sais que je suis capable d'en faire un troisième et cette fois j'ai envie d'en faire profiter les gens. En France l'argent est tabou, mais j'ai réussit à soigner ça pour moi, donc c'est possible pour tout le monde. En + avec internet, faire des viso conférence, webinair, discussion skype et compagnie, on peut aller loin et faire plein de choses qui n'était pas possible lorsque j'ai démarré  mon premier réseau il y a 13 ans.

Alors oui c'est possible de travailler à la maison, mais encore faut il avoir envie de se dépasser, de se donner les moyens, de reconnaitre qu'on évolue avec nos enfants, et d'être certainement passionnée.

Mon choix, c'est ici